La fabrique des pervers, de Sophie Chauveau

Critique de La fabrique des pervers, de Sophie Chauveau, Gallimard

La fabrique des pervers, « un drôle de livre », lâche la journaliste de RCJ… Monstrueux, plutôt…

Comprenant qu’elle était loin d’être la seule à avoir connu une enfance et une adolescence saccagées, Sophie Chauveau a enquêté pour dresser l’inventaire des victimes et des bourreaux de sa famille. La dynastie de pervers, qui commence avec le dépeceur du Jardin des Plantes pendant le siège de Paris, se poursuit sur trois générations. Unique par l’ampleur de ce qu’il dévoile, son témoignage sur l’inceste est d’une force inouïe. La fabrique des pervers est le roman monstrueux d’une famille hors normes.

Les lecteurs, ravis du livre La fabrique des pervers, de Sophie Chauveau…

  • « Facile et rapide à lire, on n’imagine que pas que des enfants puissent vivre dans des familles où les gens sont détraqués, pervers, calculateurs, dégoûtants, sans scrupules, se foutant de foutre en l’air la vie d’enfants. Pour comprendre le calvaire des enfants de cette famille il faut le lire. »
  • « Un texte bouleversant sur l’inceste et sa reproduction sur plusieurs générations. Ce récit peut aider certains à se sentir moins seuls et d’autres à ouvrir les yeux sur le monde qui les entoure. Mieux vaut avoir le coeur bien accroché mais grâce à l’humour de l’autrice et son écriture souple et sans emphase, ce livre est accessible à un public large. »
  • « Un livre bouleversant tellement il résume bien, explique bien et aide à se sentir moins seule ! A conseiller à toutes victimes et autres personnes intéressées par le sujet. »

Acheter La fabrique des pervers, de Sophie Chauveau, Gallimard

La rédac' de Psychanalyste.Paris. Articles publiés.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.